TRES CHERE MATHILDE

LE THEME





A ussi immature que fauché, Mathias Gold arrive à Paris de New York avec l'intention de refaire sa vie en vendant un appartement dont il a récemment hérité.

Mauvaise surprise, il découvre que son père lui a légué l'appartement occupé en viager avec des locataires permanentes : Mathilde, octogénaire rusée et très imposante, et Chloé, sa fille impétueuse. La cohabitation ne sera pas de tout repos. Mystères et histoires seront dévoilés et ces trois personnes apprendront à quel point les vies peuvent changer radicalement en une courte semaine, quand les événements du passé reviennent hanter le présent.
 
Une première partie tout en douceur, souvent drôle, où les personnages et la pièce s'installent doucement, un texte bien écrit, un rythme apaisant et puis….
Et puis une formidable deuxième partie, pleine de tension, de souffrances exprimées, de mots enfouis qui ressurgissent et qui font mal, et des vrais questionnements sur les traumatismes de l'enfance, sur le non dit, et sur les dommages collatéraux que peut générer une passion adultère sur l'entourage familial.
  
Dans cette pièce, les thèmes de la compassion, du pardon et du deuil sont mariés de main de maître en un drame à la fois comique, poignant et touchant.
  
My Old Lady a été jouée à Broadway en 2002 et ensuite au Canada en 2006, puis à Prague en 2007, avant d'être adaptée en français en 2009, à Paris, sous le titre Très chère Mathilde.