Roger Bégon avait dans son esprit
quelque chose de plus simple
et de plus "classe"
peut-être pour l'affiche.

Pour moi, le flash est arrivé tout de suite.
Le projet final est comme je l'avais imaginé
dans mon premier croquis.

J'ai convaincu Roger, au moins d'essayer.
J'avais dans la tête quelque chose
de plus "accrocheur" et trés symbolique
du côté délirant de l'histoire.

Le corps de chaque personnage a été dessiné
à part, puis scanné, pour mieux positionner l'ensemble grâce au logiciel Photoshop.

Les photos des têtes ont été rapportées
et intégrées à l'ensemble.
Pour cela une séance photo a été organisée
lors d'une répétition pour obtenir
ces visages trés stéréotypés.
Les comédiens ont du
prendre la pose
alors qu'il n'était pas simple pour eux
de savoir où je voulais en venir...

La maquette a plu et a été adoptée.