Souvenir de Mathieu Solaire à l'auditorium St Germain de Paris (6ème) le 18 octobre 2008.

De gauche à droite : Michel Boucau producteur, Michel Mulleras musicien, Line Renaud, Frédéric Mounier comédien, Nadine Jadin-Pouilly metteur en scène, Marc Delaruelle auteur, Pierre Jeannin comédien.

X Pas à pas, une élégante femme blonde descend les marches de l'immense auditorium Saint Germain où nous jouerons dans quelques minutes. Confortables fauteuils rouges, plafond vertigineux, cette salle neuve est magnifique. Le public est déjà là. Pierre et moi, maquillés, en costumes, nous arque boutons derrière le rideau depuis les coulisses pour mieux apercevoir cette femme. Nos yeux sont écarquillés. Julia mon épouse l'accompagne et la guide en lui tenant le bras dans la semi-obscurité jusqu'à son fauteuil du premier rang. Cette femme pour moi, c'est une déesse depuis toujours. C'est le Casino de Paris, c'est Las Vegas, c'est tant de talents, c'est la France et son Histoire. C'est le Théâtre aussi. Marche après marche, la dame blonde descend l'escalier comme elle l'a fait vingt ans durant pour le plaisir de millions. Tous les regards convergent. Je manque de salive. Pierre est nerveux, il ne dit rien. Tout est dans l'air, dans les vibrations…
"Allo, c'est Line, je crois que je vais pouvoir venir…" C'est sur mon portable, la veille, qu'elle m'avait prévenu, "…et si pour une fois, c'était toi sur scène et moi dans la salle ? ". Je n'ai rien ébruité pour ne pas générer plus d'inquiétude que celle déjà présente. Sauf à Pierre à qui j'en souffle mot pendant la répétition. Impossible de ne pas partager aussi ça avec lui. J'ai l'esprit qui chavire.
C'est la FNCTA qui avait mis les petits plats dans les grands pour cet événement national. Beau cadeau. Il y avait même des caméras professionnelles dans la salle pour capturer la pièce. Notre fédération de théâtre nous avait remarqués et faits "monter" dans la capitale pour cette journée exceptionnelle en présence de Marc Delaruelle, l'auteur. Nadine Jadin-Pouilly notre metteur en scène était là, Michel Mulleras le musicien aussi.
Et c'est autour de Line Renaud, après la représentation, que nous avons vécu un moment d'échange et de privilège pour toute la troupe avant de finir ensemble ivres de joie avec une ribambelle d'amis parisiens de Pierre dans un bistro du quartier Bastille.
Ça aussi ça ressemblait beaucoup à mon rêve !
Merci Line, je sais que votre agenda est tellement chargé.


Extrait du livre souvenir écrit par Frédéric Mounier " Mathieu Solaire, une création dans la passion"
X


X X







Souvenir de la formidable fête des 90 ans de Line à Paris en juillet 2018